Texte du jury

Cigale d’Or Longs métrages   So Long My Son (Di jiu tian chang) de Wang Xiaoshuai (Chine 2019)

Nous avons choisi d'attribuer la Cigale d'Or du meilleur long métrage à So Long My Son de Wang Xiaoshuai car c'est à notre avis le film le plus ambitieux tant sur le plan formel, avec cette fresque historique de 3h sur la Chine en mutation vue à travers l'histoire de ces deux familles, ce voyage à travers le temps, que sur le fond avec la richesse des thèmes abordés, la culpabilité, la mélancolie du temps qui passe, le pardon ; des thèmes qui touchent à l'universel où chacun peut s'identifier. C'est également un film engagé qui ose faire une autocritique du parti communiste chinois, notamment de la politique de l'enfant unique, sans être non plus un pamphlet militant et caricatural. La mise en  parallèle de l'évolution de ces familles, des générations qui se succèdent, et du changement de la société chinoise nous plongent vraiment dans une atmosphère, dans un voyage qui véhiculent des émotions fortes et qui je l'espère marqueront les spectateurs sur la durée.

Président du Jury : Jonathan Sérusclat

Cigale d’Or Courts métrages      Nefta F.C. de Yves Piat

Nous avons décidé de remettre la Cigale d’Or du meilleur court métrage à Nefta F.C. de Yves Piat.  Cette histoire rocambolesque nichée à la frontière tuniso-algérienne, nous aura convaincus par son traitement humoristique et singulier, son cadre enchanteur et  des interprètes plus vrais que nature. Nous célébrons ici l’innocence du petit frère face à la cupidité, une cupidité qui n’est pas malsaine de la part du grand frère, mais plus une occasion inespérée de faire un pied de nez à la fatalité.

Président du Jury : Samuel Chevillard

Prix du Jury Pro-Fil    Tremblement (Temblores) de Jayro Bustamante (Guatemala, France, Luxembourg, 2019)

Nous accordons le prix du jury Pro Fil, au film Tremblements, qui nous a semblé  répondre à nos critères de sélection :
        - solidarité avec les minorités, les opprimés 
        - respect de la dignité humaine, des droits de l’homme
Au Guatemala, dans un milieu bourgeois évangélique, un père de famille, Pablo, fait son coming out provoquant un véritable séisme au sein de la famille. Il se retrouve ostracisé.

Par amour pour ses enfants, il accepte la thérapie choquante et effroyable imposée par son église qui considère l’homosexualité comme une maladie, voire un péché. Une conscience chrétienne ne peut qu’être interpelée par l’attitude extrémiste de cette église, attitude très éloignée de l’Evangile.

 Les membres du Jury : Corine Trimbach, Thérèse Philippe, Jacqueline Rafinesque, Denis Rafinesque

2020- Site créé par Créalia - cfpf83@gmail.com